Aller au contenu Aller au pied de page

Les puits

Un peu d’histoire…

Comment l’eau arrive-t-elle dans un puits ?

L’eau de pluie pénètre dans la terre, dans les roches perméables et fissurées, et s’y enfonce petit à petit. Quand elle rencontre une couche de terrain imperméable, elle s’arrête et forme une nappe d’eau dont l’abondance est fonction de la chute des pluies. Pour atteindre cette nappe, il faut creuser un puits.

Si les roches forment une cuvette et si une nappe captive est emprisonnée entre deux couches imperméables, c’est un puits artésien, d’où l’eau sort en jaillissant.

Avant que l’eau arrive au robinet à Saint-Rogatien, on prenait l’eau au puits. Un bon sourcier était très demandé. Certains puits ont disparu pour leur mauvais entretien et aussi à cause d’eau non potable. C’est près du portail ou au milieu de la cour que se trouvait le puits avec sa margelle, sa poulie, sa chaîne, son timbre en pierre de taille.

Les puits à Saint-Rogatien

Le bourg devait être assez riche en 1789, eu égard au nombre de puits, treize y compris les quelques puits privés, ce qui était à l’époque signe d’aisance et de confort, car souvent un gros bourg n’en possédait qu’un seul. Du reste lorsqu’on louait ou achetait une maison, on stipulait « droit de puisage et de rassoulage (lavage) au puits qui était auprès de ladite maison ».

On tirait l’eau dans des seaux ferrés dont de nombreux exemples ont été trouvés dans les inventaires des maisons.

Album photos des puits existants sur la commune, cliquez sur l’image pour faire apparaître les autres photos.

Ooooops!!! Short-code related grid wasn't found in your database!
Haut de page
Copier le lien